Me Aissata Tall Sall : L’art de la diplomatie

0

Suite à l’appel du président en exercice de l’Union Africaine, Macky Sall, qui a exprimé sa « grave préoccupation » et invité ses homologues de la République démocratique du Congo et du Rwanda à privilégier le dialogue pour une issue négociée du conflit qui les oppose, la ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, Me Aissata Tall Sall,  est revenue ce lundi sur les derniers développements de cette crise qui sévit dans la région des Grands Lacs ; nouvelle source de préoccupation pour l’organisation continentale.

Face au « risque d’escalade » entre la République démocratique du Congo et le Rwanda, le chef de l’Etat Macky Sall, président en exercice de l’Union africaine,  a tôt fait d’appuyer sur la sonnette d’alarme et appeler les belligérants à  la négociation pour éteindre définitivement ce foyer de tension. La patronne de la diplomatie sénégalaise, revenant aujourd’hui sur les ondes de « Rfi » sur le conflit entre ces deux pays frontaliers de la région des grands Lacs, estime que « tout peut déraper ».

Selon Me Aissata Tal Sall, 

«le président Macky Sall, président en exercice de l’Union Africaine, qui avait écourté son séjour en Guinée Equatoriale lors du  double Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Ua qui s’est tenue à Malabo, avait demandé au président angolais Joao Lorenzo, qui l’avait supplée, en sa qualité de membre de la zone géographique où tout cela se déroule, de prendre le lead des négociations sous la couverture de l’Union africaine »,

  pour sortir ces deux pays du conflit qui les oppose depuis peu ». Ainsi, pour s’être entretenu avec ses homologues congolais et rwandais, elle a salué « l’écoute et la disponibilité » de ses collègues à maintenir le dialogue sous la conduite du président angolais pour une issue négociée du conflit. « Nous avons bon espoir que nous arriverons au moins à ce que les armes se taisent avant d’arriver à la solution politico-diplomatique de la façon la plus urgente »,

a-t-elle soutenu. En outre, « compte tenu des nombreux problèmes humanitaires et des droits humains, nous devons tout faire pour que cette situation ne s’aggrave pas », a renchéri la diplomate. Dans un Tweet posté ce dimanche, Macky Sall, président en exercice de l’Union Africaine,  a déclaré :

« Je suis gravement préoccupé par la montée de la tension entre le Rwanda et la RDC. J’appelle les deux pays au calme et au dialogue pour la résolution pacifique de la crise avec le soutien des mécanismes régionaux et de l’Union Africaine ».

Mamadou Lamine DIEYE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Évaluation*